PARTAZ.ORG
Le Guide des Acteurs de l’Intégration
Rechercher par thématiques

| Acteurs de l'intégration

| Ministère de l’intérieur

Thématique(s) associée(s) :

http://www.interieur.gouv.fr/.
http://www.immigration.interieur.gouv.fr/.


Domaines et zones de compétences :

Au titre de ses attributions relatives à l’immigration, à l’asile, à l’accueil et l’accompagnement des étrangers, le ministre de l’intérieur prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement en matière d’entrée, de séjour et d’exercice d’une activité professionnelle en France des ressortissants étrangers, de lutte contre l’immigration illégale et la fraude documentaire intéressant les ressortissants étrangers, d’asile et d’intégration des populations immigrées. Les 5 directions et services de la DGEF sont placés sous l’autorité du Directeur général, Pierre-Antoine MOLINA.

  1. La direction de l’immigration (DIMM),
  2. La direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN),
  3. La direction de l’asile (DA),
  4. Le service des affaires internationales et européennes (SSAI),
  5. Le service du pilotage et des systèmes d’information (SPSI).

La Direction générale des étrangers en France assure la tutelle de deux établissements publics qui mettent en œuvre la politique définie : l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).


A noter pour les étrangers :

II. La direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN)
est chargée de concevoir et de mettre en œuvre la politique publique d’accueil, d’accompagnement et d’accès à la nationalité française des étrangers.

Deux sous-directions mettent en œuvre cette politique publique : la sous-direction de l’accueil et de la prévention des discriminations définit et met en œuvre les actions menées à l’égard des personnes étrangères arrivant en France, la sous-direction de l’accès à la nationalité française élabore les règles en matière d’acquisition et de retrait de la nationalité française.

Le parcours personnalisé d’intégration républicaine.

La loi du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France a réformé le dispositif d’accueil et d’intégration des étrangers accédant pour la première fois au séjour en France et désireux de s’y installer durablement. Elle a créé un parcours personnalisé d’intégration républicaine d’une durée de cinq ans. Elle renforce les outils d’intégration des étrangers légalement admis en France.

Plusieurs mesures sont entrées en vigueur le 1er juillet 2016 pour garantir un meilleur accueil et favoriser l’intégration rapide des étrangers primo-arrivants qui s’engagent désormais dans un parcours personnalisé d’intégration républicaine d’une durée de 5 ans par le biais du CIR, contrat d’intégration républicaine. Localement, c’est-à-dire en fonction de son lieu de résidence, l’étranger signataire du CIR peut bénéficier d’un accompagnement adapté en fonction du diagnostic et de l’orientation réalisés par l’auditeur de l’OFII lors de l’entretien personnalisé.

Ces actions d’accompagnement sont soutenues et conduites par les services de l’État sur le territoire et menées par différents acteurs (notamment associatifs). Elles visent principalement l’apprentissage de la langue française, l’insertion sociale et professionnelle ainsi que l’accès aux droits. Des travaux de cartographie sont engagés pour permettre une meilleure visibilité de l’offre de formation linguistique et d’accès aux droits sur les territoires.

La direction g7re aussi des appels à projets et des fonds européens dédiés (voir rubrique3financements).


Contacts :

  • Coordonnées :
    • Place Beauvau - 75800 PARIS CEDEX 08
    • Tél. : 01 77 72 61 00

| Agenda

| Tous les évènements